Suivre les résultats d’une campagne marketing avec la notion d’utm

Suivre les résultats d’une campagne marketing avec la notion d’utm

Retour en quelques lignes sur les UTM, une notion fondamentale que vous allez également pouvoir générer et utiliser dans Koban Marketing.

Votre action web marketing va forcément avoir des résultats, vous en êtes persuadé. Fort de cette conviction, vous motivez vos troupes, rédigez des contenus, et partagez sur les réseaux sociaux.

Vous parlez à des convaincus, puisque nous sommes de fervents promoteurs de l’inbound marketing. Reste à prouver au bout de x mois que tous vos efforts ont effectivement généré des leads, ces fameux contacts qualifiés, Saint Graal des commerciaux !

Les UTM de Google : les comprendre pour savoir analyser son trafic

utm-savoir-dou-vient-le-visiteurSi vous travaillez votre web marketing, vous avez installé Google Analytics sur votre site et votre blog. Sinon…. et bien faites-le vite car les données que l’on y trouve sont révélatrices et précieuses, et totalement complémentaires de ce que vous allez travailler avec Koban Marketing.

UTM signifie “Urching Tracking Module”. Ce sont paramètres que Google a identifiés pour enregistrer individuellement chaque URL et recueillir des informations sur vos visiteurs : par quelle source ils sont arrivés sur telle page de votre site, sur quelle bannière publicitaire payante ils ont cliqué… Le Savoir, c’est le Pouvoir !

Concrètement, ces paramètres UTM sont ajoutés à la fin de l’URL de chaque page de votre site. Quand un visiteur web clique sur un lien qui utilise ces balises UTM, des données précises remontant directement dans Google Analytics.

Les UTM pour suivre les résultats des actions marketing

Les UTM vont donc vous permettre de suivre les résultats de vos actions marketing :

  • Le ROI de vos campagnes sur Facebook, Linkedin ou Twitter
  • Les publicités les plus performantes sur AdWords…
  • La rentabilité d’un partenariat…

Les UTM importantes : source, medium et campaign

3 utm sont vraiment intéressantes pour analyser votre trafic : utm_source, utm_medium et utm_campaign


utm-et ROI marketing dans Kobanutm_source :
il s’agit de la source du trafic. C’est en général un réseau social, la newsletter, un site extérieur, un blog… Par exemple, si vous publiez sur Linkedin, vous ajouterez “utm_source=linkedin” pour voir quel trafic vous générez grâce au temps passé à publier sur ce réseau social.

Exemples

  • newsletter
  • facebook
  • siteachatbanniere.com = le site sur lequel vous avez payé une bannière


utm_medium
: il s’agit cette fois du support de la campagne. Concrètement, cette balise UTM sert à identifier la manière dont les internautes ont eu accès à votre page/site.

Prenons l’exemple d’une campagne que vous payez auprès d’un partenaire sur le Web. Si vous payez pour une bannière, mais aussi pour des tweets et un livre blanc sponsorisé qui pointe vers votre site, comment différencier ce qui a le plus d’impact pour votre stratégie webmarketing?

Ex: www.masociete.com/?utm_source=PartenairePayant&utm_medium=twitter (ou utm_medium=banniere, utm_medium=livreblanc…)

Exemples

  • email
  • social
  • bannière
  • print
  • livre blanc ou article sponsorisé

utm-campaign-sur-une-fiche-visiteur-web-dans-kobanutm_campaign : cette balise permet d’identifier une campagne ou promotion particulière ou ponctuelle. Elle  est indispensable pour une site e-commerce, mais pas seulement ! Opération spéciale, bonde réduction, événement saisonnier : vos actions spécifiques à cette occasion sont finement mesurables grâce à ce paramètre.

Estelle

Estelle

Responsable formation

  • Niveau d’expertise
  • Temps de lecture

Restons connectés !

S'inscrire

Parcourir par catégorie

Quel scénario pour automatiser la fidélisation client et booster son CA par le cross selling ?

Vous entendez parler de Marketing Automation et d’Inbound Marketing pour l’acquisition de client ou l’élevage de vos prospects jusqu’à leur acte d’achat. L’élevage n’est pas une notion nouvelle en Marketing, il a toujours été pratiqué, souvent de façon empirique, notamment par les centres d’appels… Et on oublie souvent que garder un client revient 5 à 10 fois moins cher que d’en conquérir un nouveau. Retour donc sur une pratique fondamentale en Marketing : la fidélisation des clients.

lire plus

Argumentaire commercial : le SAVOIR doit-il rester dans la tête des commerciaux ?

Argumentaire commercial : le SAVOIR doit-il rester dans la tête des commerciaux ?

Dans votre CRM, vous savez qu’une opportunité a été gagnée ou perdue. Mais seul votre commercial sait vraiment pourquoi : un concurrent mieux placé, une objection pas traitée… Cette connaissance fine fait partie du patrimoine de votre entreprise, au même titre que toutes les informations que vous gérez dans votre CRM.

Voici quelques questions que vous vous posez peut-être, et auxquelles Koban apporte des réponses, autour de la maîtrise de l’argumentaire commercial.

Gagner ou perdre une opportunité, taux de transformation : oui, mais allons plus loin

Au sein de votre entreprise, dans votre CRM, vous apprenez à vos commerciaux tout l’art du suivi des opportunités d’affaires en cours : relancer au bon moment, ne rien lâcher, contacter le bon interlocuteur…

Vous analysez le taux de transformation, et c’est un début vraiment indispensable.

Mais au-delà des chiffres, voici quelques questions qui reviennent fréquemment :

J’ai perdu : pour quelles raisons ?

Lorsque je perds une opportunité, quelles sont les objections rencontrées qui n’ont pas été traitées ? Autrement dit, qu’avons-nous raté dans notre argumentation, puisque nous n’avons pas réussi à convaincre notre prospect ?

Seul le commercial qui a traité avec le prospect a cette information fine et tellement importante.

Qui est le concurrent qui me fait le plus d’ombre ? Quand je perds face à lui, quelle est l’objection à laquelle je ne réponds pas ? Comment disposer de ces informations dans un CRM ? Et comment bénéficier de cette expérience la prochaine fois que je suis dans la même situation ?

Et quand je gagne, qu’est ce qui fait la différence ?

On a souvent tendance à analyser nos échecs. Mais il faut également tirer avantage de nos réussites, c’est primordial !

Quand j’ai gagné ma dernière affaire, quels sont les arguments qui ont fait mouche ? Si j’avais un concurrent clairement identifié, en quoi me suis-je démarquer pour remporter le marché ? Comment puis-je aider les autres commerciaux à gagner également quand ils sont dans le même cas de figure ?

Tous mes commerciaux ont-ils le même niveau de maîtrise de mon argumentaire commercial ?

Comment se fait-il que sur 2 opportunités semblables (même produit, même cible client, même timing), Thierry gagne l’affaire alors que Gaétan la perd ?

Réponse classique : l’un est bon, l’autre non… bof bof. Laissons de côté cette réponse qui de toutes manières n’est ni satisfaisante, ni constructive. Posons-nous les bonnes questions :

Comment puis-je aider mes commerciaux à maîtriser leur argumentaire de vente et le traitement des objections ?

Et pour aller plus loin : comment Thierry peut-il faire bénéficier Gaétan de ses connaissances, des réponses qu’il utilise face à telle question piège ?

La maîtrise de l’argumentaire commercial se fait dans Koban Intelligence, le dernier né de la gamme Koban

Pour vous aider dans cette phase de questionnement, pour aller plus loin dans l’efficacité commerciale de vos équipes, nous lançons Koban Intelligence.

La première réponse qu’apporte ce module 100% innovant ?

Apporter au commercial les objections et concurrents qu’il va a priori rencontrer lors de son prochain rendez-vous avec son prospect.

  • C’est un outil prédictif
  • qui permet de préparer l’entretien
  • d’anticiper les questions possibles
  • et surtout, de connaître à l’avance les bons arguments qu’il va falloir utiliser !

Techniquement, c’est donc bien un outil de knowledge management, mais intelligent ! (on reparlera de ces mots barbares, promis)

Ca vous interpelle (on s’en doutait un peu !) ? Alors vous avez plusieurs choix : nous contacter pour en savoir plus, vous balader sur notre site pour comprendre davantage ou… attendre nos prochains articles de blog consacrés à Koban Intelligence 🙂

Fabien

Fabien

Responsable commercial

Fiche produit Koban Intelligence

Télécharger
  • Niveau d’expertise
  • Temps de lecture

Restons connectés !

S'inscrire

Parcourir par catégorie

Quel scénario pour automatiser la fidélisation client et booster son CA par le cross selling ?

Vous entendez parler de Marketing Automation et d’Inbound Marketing pour l’acquisition de client ou l’élevage de vos prospects jusqu’à leur acte d’achat. L’élevage n’est pas une notion nouvelle en Marketing, il a toujours été pratiqué, souvent de façon empirique, notamment par les centres d’appels… Et on oublie souvent que garder un client revient 5 à 10 fois moins cher que d’en conquérir un nouveau. Retour donc sur une pratique fondamentale en Marketing : la fidélisation des clients.

lire plus

Emailing : Comment segmenter à partir du comportement via les Call To Action ?

Emailing : Comment segmenter à partir du comportement via les Call To Action ?

Nous vous avions promis de faire de vous des jedis du webmarketing, et l’on compte bien s’y tenir !
L’étape précédente était de construire un mailing efficace. Vous nous suivez toujours ?
Alors c’est reparti avec Mr Michu, notre jeune padawan qui vient tout juste de lancer sa première campagne mailing et qui cherche à comprendre comment segmenter à partir du comportement de ses destinataires via les Call To Action !

Après avoir envoyé votre mailing à ses différents destinataires, il s’agira d’analyser les résultats de sa campagne afin de savoir si elle lui a été bénéfique, et si il y aura un retour sur l’investissement (car entre nous, c’est tout de même le plus important). Pour cela, il faudra définir des indicateurs clés qui permettront d’en apprendre plus des profils issus de la segmentation de sa base de données, et de leurs comportements par rapport aux liens inclus dans le mailing.

Définir les indicateurs clés d’un campagne mailing

Il en existe une multitude, mais pour aider Mr Michu à comprendre ses statistiques, nous allons choisir d’analyser les plus connus et les plus pertinents:

  • Le taux de délivrabilité

C’est le pourcentage de mails qui ont atteint les boites mails des destinataires sans erreurs.
c’est un indicateur qui permet de savoir si votre base données est à jour et si vous adresses mails sont toujours actives.

  • Le taux d’ouverture

C’est le pourcentage des destinataires de la campagne qui ont ouvert le mail. Cette indicateur permet de faire un premier tri entre les contacts intéressés par vos offres, et ceux qui ne les regarde pas.

  • Le taux de réactivité

C’est le rapport entre le pourcentage de personne qui ont cliqué sur un des liens contenus dans le mail et le nombre de mail ouvert durant la campagne. C’est un moyen performant de connaitre l’interactivité de vos destinataires avec les offres que vous leurs proposez. Grâce à cela, vous pourrez commencer votre segmentation par centre d’intérêts.

  • Le taux de clics

C’est le pourcentage de personne ayant cliqué sur des liens contenus dans le mail

  • Le taux de transformation

C’est le nombre de destinataires ayant réalisé l’action recherchée par la campagne (un achat, un visite sur le site, cliquer sur un lien…) par rapport au nombre total de destinataires de la campagne.

  • Le taux de rebond

C’est le rapport entre le pourcentage de message n’ayant été délivré à leurs destinataires sur la totalité des mails envoyés.

  • Le taux de désabonnement

Comme vous le savez, la loi vous contraint à placer en pied de page de votre mailing la possibilité pour vos destinataires de se désinscrire de votre liste de contacts. Les personnes ayant volontairement renseignées leurs adresses mails sont appelées des « opt-in » et les personnes ayant choisis de se désinscrire sont des « opt-out ». Le taux de désabonnement correspond au nombre de personnes ayant décider de se désinscrire à la réception de votre mail.

Il sera pertinent de comparer le taux d’ouverture avec le taux de clic et le taux de transformation, ce qui permettra de connaître les performances de votre campagne.

  • Les heures d’ouverture

Il est crucial lors de l’envoi d’un mailing de regarder les heures auxquelles vos destinataires ont ouvert votre mail. Cela vous permet d’obtenir un indictateur quant aux heures les plus propices pour envoyer vos prochains mailing à vos différentes cibles.

A partir de ces statistiques, Mr Michu a d’ores et déjà pu établir un rapport de performances de sa campagne mailing, et procéder à la construction de son Marketing Automation (petit rappel dans notre article dédiée à ce concept ainsi qu’au Lead Nurturing)

Préparer vos scénarii du Marketing Automation

Il en existe une liste infinie, c’est donc à lui de décider par quels moyens il parviendra à convertir au mieux ses prospects. Dans le cas de Mr Michu, il peut s’agir de l’envoi de:

– 3 articles de blog + 1 présentation vidéo

– 1 démo en ligne + 1 guide d’utilisation/installation

– 1 proposition commerciale + 1 article de blog + 1 vidéo institutionnelle + 1 webinar…

Il a l’embarras du choix !

En revanche, il lui faudra tester ces scénarii en fonction de ses différentes cibles car toutes ne réagiront pas de la même manière, que ce soit des prospects froid, chaud ou des clients existants. Il est donc crucial d’instaurer des tests A/B pour vérifier et valider des scenarii de Marketing Automation par cible.

Enclencher le Lead Nurturing

Il s’agira ici d’analyser les comportements de ses différentes cibles en fonction de ses différents envois de mailing afin d’adapter ses offres et formats à leurs préférences !

Cela peut être sous la forme d’envoi de vidéos, d’articles de blogs, de tutoriaux en plusieurs étapes, de formations en ligne, d’études de cas, de plan d’actions stratégiques… le tout ciblé et préparé sur la durée pour être certain de ne pas perdre ses prospects de vue!

Et lorsque il sera en adéquation avec ses cibles et leurs attentes respectives, il verra ses taux de transformation s’envoler !

Naturellement, ce n’est pas avec une seule campagne qu’il parviendra à établir ce diagnostique, il lui faudra en envoyer quelques dizaines afin d’obtenir des résultats probants.

Alors à vos mailings et préparez vous à partir à la quête de leads qualifiés grâce à tout ces conseils précieux pour une stratégie webmarketing réussie !

Estelle

Estelle

Responsable formation

  • Niveau d’expertise
  • Temps de lecture

Restons connectés !

S'inscrire

Parcourir par catégorie

Quel scénario pour automatiser la fidélisation client et booster son CA par le cross selling ?

Vous entendez parler de Marketing Automation et d’Inbound Marketing pour l’acquisition de client ou l’élevage de vos prospects jusqu’à leur acte d’achat. L’élevage n’est pas une notion nouvelle en Marketing, il a toujours été pratiqué, souvent de façon empirique, notamment par les centres d’appels… Et on oublie souvent que garder un client revient 5 à 10 fois moins cher que d’en conquérir un nouveau. Retour donc sur une pratique fondamentale en Marketing : la fidélisation des clients.

lire plus

Comment construire un mailing efficace ?

Comment construire un mailing efficace ?

Nous revoilà pour une nouvelle aventure au pays du webmarketing et du marketing automation !

Vous rappelez-vous de notre client M. Michu ?

Il connait maintenant le comportement des visiteurs qui arrivent sur son site (lire l’article) et a identifié les principaux canaux qui lui apportent du trafic.

Passons aujourd’hui à l’étape 2: Construire une campagne mailing efficace et ciblée grâce aux informations récoltées.

Au programme : définition des objectifs, création de contenus pertinents, et Call to Action.

Koban accompagne Mr Michu dans son projet et lui donne toutes les clés pour le rendre expert en adoptant les bonnes pratiques de lancement d’une campagne mailing !

1- Les objectifs d’une campagne mailing

Toute campagne mailing commence par la définition des objectifs principaux. Dans le cas présent, Mr Michu souhaite accroitre le nombre de prospect intéressé par ses solutions de téléphonie mobile et de sécurisation en Cloud, et bien sûr, son taux de transformation !

Mr Michu a suivi nos conseils et a adapté sa charte éditoriale en publiant depuis un mois des articles de blog axée sur ces offres là.

Il a non seulement constaté que son trafic général avait augmenté, mais que 40% de son trafic était concentré sur ces deux offres là.

Il a récemment ajouté sur son site le call to action « Télécharger la plaquette » situé sous chacune de ses offres. Depuis, il a pu récupérer plus de 40 nouveaux contacts (qualifiés qui plus est) en seulement un mois !

Mais ce n’est pas tout: il a aussi adopté une solution de création et de suivi de propositions commerciales qui lui permet de suivre en temps réel la navigation de ses prospects, de connaître les pages les plus lues ainsi que le temps de lecture sur chaque offre…

L’objectif aujourd‘hui pour Mr Michu est de cibler ces personnes en leur préparant un mailing qui portera sur ses offres de téléphonie mobile et de sécurisation en Cloud, et les inciter à souscrire en leur adressant un message qui leur donnera envie d’aller plus loin dans la découverte de ses services.

2- La création de contenu : le nerf de la guerre

Un mailing, c’est comme un combat de boxe, ça se prépare !
Voilà quelques clés pour construire un mailing efficace qui permettra de fidéliser les clients existants, et d’acquérir de nouveaux prospects

Préparer sa base de données

(méticuleusement construite en amont) en fonction de ses cibles et des objectifs de la campagne (acquisition ou fidélisation). Le trafic sur votre site vous permettra de segmenter vos visiteurs et de pouvoir envoyer le bon message à la bonne personne.

L’objet du mailing

Avant que votre mail soit lu, encore faut il qu’il soit ouvert !
L’objet doit donc être attractif et clair pour que vos cibles décident de cliquer. C’est la première information qui sera lue, par conséquent elle doit donner envie d’en savoir plus. Une ligne suffira, avec en exergue les bénéfices de votre offre.

Ex : Ne cherchez plus à prospecter, convertissez !

Le mailing commence par : l’accroche !

Il faudra donc attirer l’attention de vos prospects/clients en utilisant une accroche percutante. Elle peut porter sur un problème rencontré dans un secteur spécifique, un besoin insatisfait, un chiffre clé qui fait polémique… C’est un teaser qui doit inciter les lecteurs à poursuivre leur lecture.

Le corps du mailing

Il devra mettre en avant un problème que rencontre vos cibles. Il est prouvé que lorsque l’on aborde ses prospects en leur montrant que vous avez cerné leurs problématiques, les difficultés qu’ils rencontrent, vous aurez plus de chances qu’ils s’intéressent à vos offres que si vous leur proposiez seulement des solutions. En bref : montrez leur que vous vous êtes mis dans leurs baskets !

Ex : Un de vos prospects a choisi de partir chez votre concurrent direct après 2 semaines de prospection intensive? Apprenez l’art du closing avec XXX !

C’est aussi le moment de présenter votre offre sous forme de solution à un problème identifié. L’objectif est de démontrer que vous pourrez le résoudre, que leur business va exceller s’ils adoptent votre solution (vous arrivez un petit peu en beau sauveteur du type Alerte à Malibu mais sans les tablettes de chocolat)

Vous pouvez également appuyer votre crédibilité en ajoutant le nombre d’utilisateurs qui vous ont fait confiance, des témoignages de vos clients satisfaits, ou encore des success story qui inspireront tout simplement de la confiance.
Vous pouvez aussi mettre en avant votre valeur ajoutée afin de distinguer votre offre de celle de vos concurrents.

Tips : N’hésitez pas à ajouter un caractère d’urgence dans votre mailing afin d’inciter vos cibles à passer à l’acte d’achat rapidement. Par exemple, vous pouvez enfoncer un petit peu le couteau à coup de « Ne perdez plus un seul prospect faute de stratégie, sautez le pas et adoptez notre solution », ou proposer une offre promotionnelle du type : «  Pour toute inscription sous 5 jours : 1 mois d’abonnement offert ou une installation gratuite à domicile ! »

A savoir: la loi vous oblige à ajouter à la fin de votre mailing la possibilité pour vos contacts de se désinscrire de la liste de contact. Si vous avez pu récupérer leurs adresses mail, c’est parce qu’il l’on renseigné volontairement: ils sont opt-in. Vous devez donc les permettre de se retirer de cette liste, et de devenir opt-out.

Enfin, n’oubliez pas qu’il n’est pas nécessaire d’en dire trop, il faut juste en dévoiler assez pour susciter l’intérêt de vos destinataires…

3- Call to Action : transformez vos prospects

Pour finaliser votre mailing, il ne vous manque plus qu’à ajouter vos boutons d’appel à l’action ! Aussi connus sous le nom de Call To Action, ils ont pour but principal d’amener le destinataire de votre mailing à cliquer afin de se rendre soit sur votre site, soit sur une proposition commerciale, soit sur une landing page (page d’atterrissage) qui portera sur une offre spécifique.

Ces boutons ont plusieurs rôles :

  • Ils permettent de savoir quel destinataire a cliqué et par conséquent serait potentiellement intéressé par votre offre.
  • Si placés sous des offres distinctes, ils permettent de segmenter vos destinataires par centre d’intérêts.
  • Enfin, ils peuvent rediriger vers une page de conversion qui demandera au visiteur de renseigner des informations du type : nom, prénom, mail, téléphone… et permettre d’améliorer la qualité de vos bases de données !

Les Call To Action doivent transmettre l’envie de passer à l’action, c’est pourquoi il faudra les rendre percutants en privilégiant des formules comme « Découvrir », « Je m’inscris », « Je le veux », « Ça m’intéresse » plutôt qu’un triste « Cliquer ici ».

Et voilà, votre mailing est prêt !

A suivre : Toutes les méthodes pour analyser les résultats de votre campagne mailing ! Reportings, statistiques, segmentation en fonction des comportements via les Call To Action…L’aventure continue pour faire de vous un vrai jedi du webmarketing !

Estelle

Estelle

Responsable formation

  • Niveau d’expertise
  • Temps de lecture

Restons connectés !

S'inscrire

Parcourir par catégorie

Quel scénario pour automatiser la fidélisation client et booster son CA par le cross selling ?

Vous entendez parler de Marketing Automation et d’Inbound Marketing pour l’acquisition de client ou l’élevage de vos prospects jusqu’à leur acte d’achat. L’élevage n’est pas une notion nouvelle en Marketing, il a toujours été pratiqué, souvent de façon empirique, notamment par les centres d’appels… Et on oublie souvent que garder un client revient 5 à 10 fois moins cher que d’en conquérir un nouveau. Retour donc sur une pratique fondamentale en Marketing : la fidélisation des clients.

lire plus

Automatiser la prospection, le meilleur moyen de développer votre chiffre d’affaires !

Automatiser la prospection, le meilleur moyen de développer votre chiffre d’affaires !

Développer son chiffre d’affaires n’est pas compliqué en soit : il faut se focaliser sur les clients existants pour qu’ils renouvellent leurs futurs achats et en trouver de nouveaux ! Présenté de cette manière, cela parait simple n’est-ce pas ? Nous allons voir qu’automatiser la prospection peut être une des réponses efficaces.

Bien évidemment, la réalité est un peu plus complexe …

Le client existant, le Graal des commerciaux

La nature humaine est ainsi faite, les commerciaux préféreront travailler les dossiers les plus faciles. C’est même tout à fait rationnel et un ensemble d’étude le montre : l’effort à produire pour garder un client est 5 fois plus faible que pour recruter un nouveau client. Pourquoi s’en priver ?

Néanmoins, il est très risqué de se focaliser uniquement sur les clients existants :

  • Mécaniquement, vous allez perdre des clients. Même en veillant à maximiser votre fidélisation, vous aurez toujours des personnes qui pensent que l’herbe est plus verte ailleurs, qui n’auront plus besoin de vos services, qui déposeront le bilan …
  • Le potentiel de développement est limité. Vous aurez beau avoir le meilleur service ou produit qui soit, quand vos clients n’ont pas besoin d’acheter, ils n’achètent pas davantage pour vous faire plaisir.

Tout en restant prioritaires, vos clients existants ne doivent pas être votre unique préoccupation. Vous devez trouver de nouveaux clients et, pour le faire, il faut prospecter.

 

La prospection, la plaie des commerciaux

C’est simple, les commerciaux n’aiment pas prospecter !

Il faut les comprendre, pendant très longtemps prospecter signifiait faire du phoning et/ou de la prospection physique dans le ‘’dur’’. Et franchement, ce n’est pas l’activité la plus gratifiante qui soit : beaucoup de temps, d’efforts pour un résultat aléatoire.

Heureusement, les temps changent et la relation commerciale aussi. Maintenant et grâce à Internet, nos prospects sont beaucoup plus avertis et proactifs qu’avant. Ils sont en recherche de professionnalisme  et lorsqu’ils veulent entrer en contact avec votre entreprise, ils attendent de vos commerciaux une expertise et une approche pertinente de leur problématique.

Or, un commercial expert apporte toute sa plus-value lorsqu’il est en interface client/prospect et non en prospection. Ce sont des savoir-faire différents ! Il va donc falloir l’alimenter en leads qualifiés et pour cela, vous avez tout un panel de solutions à votre disposition :

  • La recommandation via des réseaux professionnels physiques (BNI …) ou digitaux (Swabbl …)
  • Constituer une équipe de prospection dédiée
  • Externaliser le travail de prospection
  • Mettre en place une stratégie d’Inbound Marketing appuyée par un outil de Marketing Automation (pour cela, vous avez Koban Marketing à disposition J)
  • Ou automatiser la prospection

Aujourd’hui, j’aimerais faire un focus sur ce dernier point car c’est un outil ultra efficace encore sous utilisé. La raison de cette sous-utilisation est très simple, les outils qui permettraient de le faire sont plutôt dédiés aux équipes marketing. Et la vente, ce n’est pas trop le truc des équipes marketing … Ça tombe bien parce que chez Koban, on adore la vente !

Revenons à nos moutons et voyons comment on peut automatiser la prospection.

 

Automatiser la prospection : une machine de guerre commerciale

Si vous êtes toujours en train de lire cet article, c’est que vous avez surement la même problématique que 68 % des PME : vous manquez de temps pour prospecter !

Vous savez très bien qui vous devez adresser, vous avez de formidables histoires à leur raconter mais le temps vous manque pour les qualifier et traiter ceux qui ont un intérêt. Face à ce dilemme, il existe une solution : automatiser votre prospection !

Le principe est redoutable d’efficacité : scénariser votre prospection en simulant une relation one to one. Vous allez travailler une série de 4 à 6 emails qui auront pour objectif de solliciter directement votre interlocuteur. Ces mails seront :

  • envoyés avec l’adresse du commercial en charge du dossier, tout comme s’il l’avait écrit lui-même. On peut même glisser une faute d’orthographe si on veut être encore plus authentique !
  • automatisés à une fréquence prédéterminée (1 semaine entre le 1° et 2° email, puis 10 jours entre le 2° et le 3° …)
  • personnalisés (Bonjour ‘’Madame Dupont’’)

Et au final, les commerciaux traiteront uniquement les personnes qui répondent aux mails. Et vu que tous les mails étaient orientés prospection, les retours seront de 2 types :

  • ‘’Non merci’’. Ceux-là on les classe et on les garde au chaud pour la prochaine campagne. Mais au moins, on n’a pas perdu de temps à les solliciter.
  • ‘’Ok, rencontrons-nous’’. On sourit et on planifie le rendez-vous. 100 % efficacité !

Vous voyez, c’est simple, pragmatique et efficace. Vous auriez tort de vous en priver !

 


Pour conclure cet article, voici quelques conseils liés au sujet :

  • Dans vos campagnes, alternez les emails de sollicitation directe et les emails où vous ‘’offrez’’ du contenu pertinent à votre prospect (lien vers un article traitant de la problématique que vous adressez, invitation à un événement …)
  • Ce n’est pas parce que vous automatisez votre processus qu’il faut en abuser. Il vaut mieux traiter en plusieurs sessions un fichier qualifié que plusieurs sessions sur ce fichier (ou pensez à les espacer dans le temps)
  • En parlant de fichier, c’est bien évidemment la base de travail. Si vous voulez vous en constituer un, jetez un coup d’œil du côté de Datananas (http://datananas.com/)
Fabien

Fabien

Responsable commercial

  • Niveau d’expertise
  • Temps de lecture

Restons connectés !

S'inscrire

Parcourir par catégorie

Quel scénario pour automatiser la fidélisation client et booster son CA par le cross selling ?

Vous entendez parler de Marketing Automation et d’Inbound Marketing pour l’acquisition de client ou l’élevage de vos prospects jusqu’à leur acte d’achat. L’élevage n’est pas une notion nouvelle en Marketing, il a toujours été pratiqué, souvent de façon empirique, notamment par les centres d’appels… Et on oublie souvent que garder un client revient 5 à 10 fois moins cher que d’en conquérir un nouveau. Retour donc sur une pratique fondamentale en Marketing : la fidélisation des clients.

lire plus

Formation aux outils Koban : pourquoi on vous la conseille ?

Formation aux outils Koban : pourquoi on vous la conseille ?

De nombreux outils Saas sont proposés avec seulement un abonnement. Pas de formation, vous démarrez, vous utilisez.
Cela peut être le cas chez Koban, pourtant nous vous proposons toujours une formation. Cela permet de maîtriser l’utilisation, plus rapidement, et de valider les process et les paramétrages en équipe.

La formation, pour une adoption plus rapide des outils

« L’essayer c’est l’adopter » ? Si vous êtes de ceux qui ont déjà utilisé des outils de type Koban, ou si vous avez un profil très « nouvelles technologies », l’adage peut se vérifier.

Mais l’ergonomie simple et intuitive ne fait pas tout. Et s’autoformer avec l’aide en ligne demande du temps.

Les formations que nous dispensons, concrètes et appliquées, permettent aux équipes utilisatrices de se familiariser tout de suite avec les différentes fonctionnalités, et de gagner ainsi un temps précieux.
Créer un prospect, planifier la prochaine action, gérer les opportunités… L’adoption est plus rapide et surtout plus durable.

La formation pour valider ensemble les processus

L’efficacité commerciale passe par la structuration de votre activité. Pendant la formation, nous validons avec vous les processus dont vous avez besoin.
Quelques exemples : au bout de combien de jours décidez-vous de relancer un devis ? Relancez-vous tous les devis de la même manière ? Quelles sont les étapes de votre processus de vente ? Bloquez-vous des périodes pour prospecter, quand et à quelle fréquence ?
Une fois validés, les processus sont paramétrés dans Koban pour faciliter le quotidien des équipes.

La formation commune pour mieux collaborer

Lorsque nous formons une équipe, nous gérons forcément des profils d’utilisateurs très différents. Bruno a des réticences à abandonner son agenda papier. Jessica trouve tout de suite son rythme avec un outil numérique. Pour François, gérer son activité avec les opportunités est vraiment nouveau mais il en perçoit bien l’intérêt.

Faîtes confiance à chacun et valorisez ceux qui adoptent l’outil plus vite : ils pourront aider leurs collègues et en profiter pour échanger sur une technique de vente, une mise en relation…

Rappelez-vous que seul on va plus vite, mais qu’ensemble on va plus loin.

Notre conseil :

De nouveaux collaborateurs intègrent votre équipe ? Les nouvelles fonctionnalités Koban vous intéressent ? Une petite baisse de régime se fait sentir ? Si une piqûre de rappel s’impose, appelez-nous et commandez une nouvelle formation. Parfois, une demi-journée suffit à repartir du bon pied !

Estelle

Estelle

Responsable formation

  • Niveau d’expertise
  • Temps de lecture

Restons connectés !

S'inscrire

Parcourir par catégorie

Quel scénario pour automatiser la fidélisation client et booster son CA par le cross selling ?

Vous entendez parler de Marketing Automation et d’Inbound Marketing pour l’acquisition de client ou l’élevage de vos prospects jusqu’à leur acte d’achat. L’élevage n’est pas une notion nouvelle en Marketing, il a toujours été pratiqué, souvent de façon empirique, notamment par les centres d’appels… Et on oublie souvent que garder un client revient 5 à 10 fois moins cher que d’en conquérir un nouveau. Retour donc sur une pratique fondamentale en Marketing : la fidélisation des clients.

lire plus